La participation citoyenne au cœur des travaux du Réseau 44 des conseils de développement

image réseau 44 soirée 25 juin 2024

Le 25 juin 2024, les membres du Réseau 44 des Conseils de développement se sont réunis à Nantes pour une journée et une soirée sur le thème de la participation citoyenne.

Les conseils de développement : 25 ans déjà !

25 juin 1999 – 25 juin 2024 : les conseils de développement ont célébré les 25 ans de leur inscription dans la loi Voynet (loi d’orientation pour l’aménagement et le développement du territoire – LOADDT).

François-Xavier Lamotte, président du Réseau 44 des conseils de développement, est revenu brièvement sur l’histoire des conseils de développement et les évolutions législatives marquantes depuis 25 ans.

Un baromètre de la participation citoyenne pour guider les actions

Depuis le début de l’année, les conseils de développement de Loire Atlantique ont travaillé sur un baromètre de la participation construit à partir de l’échelle d’Arstein.

Lors d’un atelier organisé l’après-midi, les membres du réseau 44 ont eu l’occasion de tester cet outil. Plutôt que de simplement évaluer les initiatives, les participants ont convenu de l’importance de concevoir un guide méthodologique visant à questionner les démarches. Ce guide sera finalisé prochainement, après avoir intégré les retours des participants.

Tour d’horizon des démarches participatives initiées par les conseils

Alexandra Vidal, Déléguée générale de la CNCD, a mis en avant des exemples concrets d’initiatives menés par des conseils de développement.

Téléchargez la présentation

Rendre la participation citoyenne utile et inspirante pour tous les acteurs

Julien Goupil, fondateur et directeur de l’association Empreintes Citoyennes, a souligné l’importance d’identifier les communs pour redynamiser la citoyenneté.

Il a mis en avant trois clés essentielles pour instaurer la confiance :

  1. Le cadre, qui inclut la méthode et le périmètre de la participation.
  2. La coopération des acteurs, basée sur le respect des rôles de chacun.
  3. La culture de la participation, en prenant en compte l’intérêt général et le consensus.

Une fois ces fondements établis, l’évaluation devient à la fois possible et indispensable.

 


Cette soirée a permis d’explorer les diverses formes de démocratie et de souligner l’importance des espaces de coopération créés par la participation citoyenne. Une nouvelle occasion pour les membres du réseau 44 de partager leurs pratiques et réflexions.