Fruit de rencontres et d’auditions avec des chercheurs, des acteurs économiques et associatifs, mais également des élus, la contribution du Conseil de développement de Grenoble Alpes métropole adoptée en septembre 2021 a pour vocation de mettre en lumière, à partir d’un état des lieux, les enjeux sociaux et environnementaux de la transition économique à venir du territoire.

Transition économique : de quoi parle-t-on ?

Le conseil de développement s’est intéressé à la transition économique, c’est-à-dire à la transformation nécessaire du tissu économique en réponse à des ruptures annoncées. Pour le bassin grenoblois, le conseil de développement considère que la transition économique renvoie à la recherche des modes de développement économique qui assureront la prospérité, en tenant en compte des spécificités grenobloises.

Deux ans de réflexion pour explorer 6 thématiques

Pour organiser le travail, le Conseil de développement de Grenoble Alpes métropole a fait le choix d’utiliser une méthode participative. Les membres se sont impliqués de manière collaborative pendant deux ans pour mettre en évidence les enjeux essentiels de la transition économique, pour apporter des pistes de réflexions et des exemples de réponses possibles.

Le groupe de travail du Conseil de développement s’est attaché à creuser les thématiques économiques qui lui semblaient les plus urgentes et les plus spécifiques au territoire métropolitain :

  • Grenoble métropole montagne : rapport ville-montagne, tourisme, patrimoine.
  • Culture grenobloise, sports et nature.
  • Géographie de l’activité économique
  • Service innovant à la personne
  • Nouvelle forme entrepreneurial
  • Numérique
  • Vers une société sobre

Pour le Conseil de développement, une transition « réussie » se mesure par la « qualité de vie » et le « bien-être des habitants. À priori difficilement quantifiables, ces notions font l’objet d’études qui, sur Grenoble Alpes Métropole ont abouti au référentiel IBest, qui permet d’évaluer les politiques publiques selon 8 dimensions :

  • Biens de subsistance
  • Travail et emploi
  • Affirmation de soi et engagement
  • Démocratie et vivre-ensemble
  • Environnement naturel
  • Santé
  • Accès et recours aux services publics
  • Temps et rythme de vie

Pour chaque thématique traitées, les membres ont indiqué les dimensions Ibest concernées et à quel niveau.

Pour chacune des thématiques, le groupe de travail formule des recommandations quant au rôle que la Métropole pourrait jouer, soit dans le cadre de ses compétences, soit en endossant un rôle d’animateur sur son territoire. Une fiche « pistes d’actions » synthétise ces recommandations dans la conclusion de chaque thématique.

Travaux futur du Conseil de développement

Le Conseil de développement envisage à l’issue de cette contribution d’organiser des débats publics sur des enjeux particuliers identifiés et de mettre en débat certaines pistes proposées avec les élus et les services de la métropole.