Strasbourg-zone-faible-emission

En janvier 2021, le Conseil de développement de l’Eurométropole émet un avis sur la modification n°3 du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI). Le Conseil de développement souhaiterait être informé et solliciter davantage pour ce genre de mesure afin d’apporter des propositions et des solutions et d’impliquer les citoyens.
En effet, il juge le dossier trop volumineux et trop dense ce qui ne favorise pas la participation des habitants. C’est un sujet qui a été évoqué lors d’un précédent groupe de travail sur le « lien social » dans le cadre de la simplification administrative.

Des mises en œuvres jugées difficiles

Dans son avis, le conseil de développement évoque les difficultés que l’Eurométropole risque de rencontrer dans l’exécution de la modification n°3 :
La rénovation thermique : un coût très élevé
L’énergie renouvelable : il conseille de ne pas se reposer uniquement sur les panneaux photovoltaïques, mais sur d’autres énergies tel l’énergie hydraulique.
La pollution de l’air : conseil de réduire l’exposition des habitants en augmentant l’élargissement des zones non-constructibles.
Développement Durable : il comporte l’aspect environnemental, mais le conseil de développement souhaite que les aspects sociaux et économiques soient davantage explicités. Les membres du CODEV ont une attention particulière sur : le nombre de logements qui seront construits d’ici 2030, la surface foncière à densifier, l’évolution des emplois, etc.

Le conseil de développement constate que la modification n°3 du PLUI contribuera à la réalisions de plusieurs objectifs du PCAET.