En avril 2021, le Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Angoulême a souhaité avoir un éclairage des citoyens sur le projet de territoire, en saisissant le Conseil de développement sur « Grand Angoulême vers 2030 ».

Recueillir la parole et les attentes des citoyens

La première action du Conseil de développement, nouvellement installé, a été de constituer une équipe de 30 personnes souhaitant s’impliquer dans ce projet.

Elle a choisi de se tourner vers ceux qui n’avaient pas encore eu l’opportunité de transmettre leurs idées, leurs rêves. Plus de 20 jeunes du lycée agricole, de l’Oisellerie et de l’École de la deuxième chance ainsi que l’association « Au fil des femmes » ont été interviewés. Leurs échanges et propositions ont donné lieu à un avis qui a déjà été remis à la collectivité.

Un projet de territoire en 4 axes

Pour amplifier les transitions écologiques et accompagner les transformations sociales, le Conseil de développement propose 4 axes : une cohésion sociale à renforcer, la formation, socle du développement économique et de l’emploi,  tendre vers plus d’équité et d’échanges entre ruralités, urbain, péri-urbain dans les aménagements du territoire et un territoire valorisant la coopération et les initiatives citoyennes.

Axe 1 : une cohésion sociale à renforcer

Le Conseil de développement appelle à prendre en considération les dynamiques démographiques du territoire avec une population vieillissante, une augmentation du nombre de familles monoparentales mais aussi la précarisation et la paupérisation d’un certain nombre de ménages. Pour y répondre, le conseil de développement propose par exemple de développer des offres de services adaptés aux différents publics, d’intégrer des actions de lutte contre toutes les discriminations pour la diversité et la mixité et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes dans les politiques publiques.

Axe 2 : la formation, socle du développement économique et de l’emploi

Le conseil de développement propose de renforcer les liens entre les acteurs de la formation, développer de nouvelles filières : agriculture, maraîchage, aider au développement de nos filières spécifiques : image, industrie (mécatronique, énergie…), accompagner la venue des nouveaux arrivants : emploi du conjoint, logement de qualité (logements disponibles à l’achat et à la location-Aider les jeunes à trouver un logement-Encourager la reconstruction des bâtis anciens…). Tout cela peut être possible en expérimentant de nouvelles méthodes de travail comme le télétravail, l’auto-entreprenariat, l’intérim,…

Axe 3 : vers plus d’équité et d’échanges entre ruralités, urbain, péri-urbain dans les aménagements du territoire.

Cet axe demande la mise  en place d’une politique transversale intégrant les transitions écologiques, énergétiques et sociales qui prévoit : de développer l’autonomie énergétique : fabrika watt ;  soutenir les initiatives de prom’haies ; prendre en compte et lutter contre la pollution du fleuve Charente ; promouvoir l’égalité d’accès des femmes et des hommes dans l’espace public ; prendre en compte le bien-être animal mais aussi des actions vers les Produits bio, zéro-déchets, réparation, recyclage… l’accès à l’information et à l’accompagnement des jeunes.

Axe 4 : un territoire valorisant la coopération et les initiatives citoyennes

Les lignes de travail proposées pour cet axe sont diverses : renforcer les coopérations entre collectivités locales, territoriales, acteurs publics et privés autour d’objectifs partagés ; valoriser et accompagner les initiatives citoyennes et associatives dans les secteurs de l’intérêt général ; motiver l’émergence de communautés d’actions non-institutionnelles ;  chercher, susciter les ressources locales, etc. En s‘appuyant sur la création d’un carrefour des initiatives et des énergies citoyennes : connaître et diffuser les initiatives, annuaire des activités, associations locales du Grand Angoulême ; favoriser l’éclosion de nouvelles initiatives…

À noter qu’en plus de ce projet vers 2030, le Grand Angoulême a Projet de territoire 2018-2025 « Une nouvelle gouvernance pour le projet de territoire” pour lequel ils sont en construction d’innovation et d’expérimentation démocratique.