Comment faciliter et accélérer les transitions durables?

comment accelerer les transitions

Les transitions sont des processus de transformation qui concernent à la fois les acteurs et les territoires. Pour répondre aux nombreux défis techniques, organisationnels ou économiques qui se posent, il est nécessaire d’interroger l’articulation entre les politiques publiques et les initiatives collectives dans les territoires.

Dans le cadre de cet atelier animé par Raphaël Pouyé, directeur France de l’ONG Democratic Society lors des 13e Rencontres des Conseils de développement, les conseils de développement du Grand Annecy et de la communauté de communes d’Erdre & Gesvres ont partagé leurs expériences respectivement dans le cadre de la mise en place d’un plan climat air énergie et la formalisation d’un projet de territoire. Stina Heikkilä, experte pour l’Urbact a présenté les initiatives déployées sur le Comté de Meath, en Irlande pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable.

Mobiliser pour le climat : l’approche de Demsoc

Democratic Society, ONG internationale basée à Bruxelles, accompagne 15 villes et métropoles européennes dans le cadre du projet « villes durable » lancé en 2019 et financé par l’Union européenne (Climate KIC). Chaque situation est différente et les expérimentations menées montrent qu’il est nécessaire d’impulser un changement profond de notre manière de faire de la démocratie et d’aller vers une gouvernance de la transition permanente et participative.

Pour Democratic Society, la gouvernance des transitions renvoie aux “dispositifs participatifs d’apprentissage et d’expérimentation qui  visent à faciliter et à accélérer des transitions durables”

En France, la métropole d’Orléans a rejoint le programme, basé sur l’apprentissage entre pairs et l’expérimentation pour identifier les leviers qui permettent d’impliquer la société civile et les citoyens dans l’action climatique. Après l’organisation des assises de la transition écologique, Orléans métropole s’engage dans une construction participative du portefeuille d’actions.

A partir des spécificités rencontrées dans les 14 villes européennes, Democratic Society a créé des outils de cartographie et des modèles pour montrer les rôles que peuvent jouer les acteurs dans les territoires, leur positionnement et leur diversité.

Contribution de l’Espace citoyen du Grand Annecy au plan climat air énergie territorial

L’agglomération du Grand Annecy regroupe 34 communes, 206 000 habitants, 93 000 emplois avec un fort taux de croissance démographique (1,2 % entre 2013 et 2018).

Le Grand Annecy a engagé un travail sur le plan climat air énergie territorial (PCAET) avec au préalable l’organisation d’ateliers ouverts aux habitants. Le conseil de développement, qui a pris le nom d’Espace citoyen, a ensuite été consulté fin 2019 pour émettre un avis sur le projet de plan d’actions du PCAET. François Blanchut, président de l’Espace Citoyen et Isabelle Brun, cheffe de service prospective, politiques contractuelles, Europe présentent à 2 voix cette expérience.

Le travail s’est organisé durant 7 mois en plusieurs phases :

  • Un appel à candidature au-delà des membres de l’Espace citoyen
  • Une phase préalable d’acculturation : la mise en place d’un groupe de travail de 25 personnes réunissant des militants associatifs mais aussi de citoyens qui découvraient la thématique. 3 réunions ont été organisées. Les services du Grand Annecy et les services de l’Etat ont été sollicités.
  • Une phase d’analyse, qui a été réalisée par visioconférence en raison de l’épidémie de covid-19. 68 actions collectives et individuelles prioritaires ont été analysées et 150 questions ont été identifiées.
  • Une phase d’échanges avec les élus et services du Grand Annecy à mi-parcours, avec l’appui d’Isabelle Brun, référente pour le conseil de développement, qui a permis de faire le lien, traduire les débats menés au sein du conseil de développement, interpréter les réponses techniques des services de l’agglomération. Les membres de l’Espace Citoyen ont travaillé ensemble sur 9 questions stratégiques. Deux exemples de question : comment garantir la cohérence entre les intentions politiques et les pratiques sur le terrain entre les communes et l’agglomération ? Anticiper, accueillir ou limiter la croissance démographique : quel est votre avis ? Ce gros travail a permis de créer de la confiance, du respect vis-à-vis du travail des citoyens, une prise de conscience pour les services de l’agglomération de l’intérêt de travailler avec les membres du conseil de développement mais aussi une montée en compétences des membres de l’Espace citoyen, des élus et des services.
  • La formalisation d’un avis de l’Espace Citoyen transmis aux élus et une analyse détaillée des 68 actions, avec les réponses des services. Pour la 1ère fois, les élus ont apporté une réponse écrite aux membres de l’Espace citoyen, en listant les points retenus ou à approfondir.

Le PCAET a été voté le 24 juin 2019, en prenant en compte les remarques de l’Espace citoyen.

Un territoire solidaire, durable et désirable en Erdre et Gesvres

Le conseil de développement d’Erdre et Gesvres au Nord de Nantes est une association qui a été créée à l’initiative des élus en 2006. Actuellement, l’association compte entre 60 et 90 adhérents, dont une trentaine de femmes et une quarantaine d’actifs.

En 2019 le Conseil de développement d’Erdre et Gesvres s’est fixé le cap de co-construire un territoire solidaire, durable et désirable en faveur des transitions par la coopération et avec l’ensembles des acteurs du territoire.

Pour les 10 ans de l’association, le Conseil de développement a décidé d’aller à la rencontre des habitants pour identifier les initiatives et projets sur la thématique des transitions et du changement de mode de vie. Une carte des initiatives a été créée, puis en décembre 2019 une journée « booster d’initiatives » a été organisée pour mettre en lien porteurs d’initiatives, élus et services de la communauté de communes. Dans le contexte de l’épidémie de covid-19, la dynamique s’est un peu essoufflée. Pour soutenir ces initiatives, l’idée de créer une fabrique de territoire est apparue, mais le projet n’a pas pu être concrétisé. Le Conseil de développement a fait remonter le besoin de soutenir les porteurs de projet auprès des élus et réfléchit à la mise en place d’ateliers de développement réunissant élus, porteurs de projets et agents qui seraient animés par les membres du Conseil de développement.

Cette année, la communauté de communes a saisi le Conseil de développement sur son projet de territoire. Dans cet avis, qui a été repris par la conférence des maires et dans le projet de territoire, le conseil de développement a appelé à mettre les solidarités et le développement durable au cœur de tous les projets de la communauté de communes. Les maires sont allés plus loin, en proposant de travailler en partenariat sur ces questions : changer les modes de faire et les habitudes pour aller vers plus de sobriété. Un groupe de réflexion a été créé il y a quelques mois : il regroupe 2 élus, un vice-président délégué en charge du développement durable et des transitions, un vice-président délégué aux solidarités et à la santé, 2 agents de la communauté de communes et 2 membres du Conseil de développement. Animé par le collège des Transitions écologiques et Sociétales, le groupe de travail a commencé par partager les définitions des notions de participation, transitions, solidarités,…

Un réseau de 19 villes pour la mise en œuvre des ODD

Dans le cadre du programme européen Urbact, Stina Heikkilä anime un réseau de 19 villes autour de l’apprentissage et la mise en œuvre locale, intégrée, systémique et participative des Objectifs de développement durable de l’ONU (ODD).

Stina Heikkilä présente l’expérimentation à Trim en Irlande (comté de Meath : 195 000 habitants et 6 districts municipaux). La ville de Trim a été désignée ville-pilote pour expérimenter une zone bas carbone. Une académie pour le climat a été mise en place, avec des formations gratuites pour les élus et citoyens. L’art a été utilisé comme levier pour la prise de conscience de l’urgence climatique, avec l’organisation d’une exposition. Ces deux initiatives ont permis de sensibiliser des personnes de tout âge, grâce à des approches différentes.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.