Le Conseil de développement des Coëvrons, situé à l’Est du département de la Mayenne, vient d’élire ses co-présidents en expérimentant pour la première fois la méthode de l’élection sans candidat. Cette méthode issue de la sociocratie présente trois avantages majeurs selon le Conseil de développement des Coëvrons.

Comment se déroule une élection sans candidat ?

L’élection sans candidat permet de décider, en consentement, qui prendra la responsabilité d’un rôle, d’un poste ou d’une fonction. A la différence d’une élection classique, la démarche comprend plusieurs étapes. Les participants se mettent d’abord d’accord sur le contenu de la mission et sur les compétences nécessaires pour la réaliser. Puis chacun vote, de manière nominative et argumentée.

Découvrez une vidéo élaborée par l’Université du Nous :

Qu’est-ce que cette méthode a-t-elle apportée au Conseil de développement des Coëvrons ?

Préciser la fonction et le rôle des co-présidents

Durant le processus d’élection, les membres du Conseil de développement ont défini 3 grandes missions pour les co-présidents, à partir du règlement intérieur de l’instance et en élaborant une « lettre de mission »:

  • Représentants: les co-présidents représentent le Conseil de développement de façon permanente,
  • Garants: ils sont garants des valeurs et de l’état d’esprit collectif,
  • Facilitateurs: ils accueillent les futurs membres, se mettent au service du collectif, accompagnent les projets et font le lien avec l’élu référent au Bureau communautaire.

Cette définition des missions a fait apparaitre le besoin de complémentarités au sein de l’équipe des co-présidents.

copresidents-codev-coevrons

Dominique, Martine et Thierry ont ainsi été élus par les membres du Conseil de développement, qui ont fait entendre les raisons du choix de ces personnes, reconnues par les autres pour mener cette mission.

Affirmer ce qui est important dans le fonctionnement du Conseil de développement

La méthode de l’élection sans candidat a permis aux membres de prendre le temps d’échanger, de faire émerger des discussions qui n’avaient jamais eu lieu et d’affirmer ce qui est important pour eux dans le fonctionnement de cette instance participative.

Renforcer le collectif

Expérimenter la méthode de l’élection sans candidat a permis de renforcer le collectif, en mettant au cœur des échanges les modes de fonctionnement du Conseil de développement et les missions des co-présidents. Les membres du Conseil de développement se sont volontairement prêtés au jeu de l’expérimentation, qui bouscule les habitudes et invite à mettre en place de nouvelles pratiques.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *